Nos bières artisanales

Désignée comme l'une des boissons alcoolisées les plus anciennes, l'origine de la bière remonte à des milliers d'années auparavant. Elle a connu au fil des années des évolutions dans sa composition en fonction des régions où elle est produite. Cette diversité des recettes de bières a conduit, il y a une trentaine d'années environ, à la création du terme « bière artisanale » ou « craft beer ». Il s'agit d'une boisson brassée par une brasserie artisanale, en suivant une recette traditionnelle inspirée des traditions régionales ou locales. On dit de la bière artisanale qu'elle naît de la passion de son brasseur.

Combien de bières artisanales en France ?

Chaque année en France, la consommation de bières augmente. En 2019, les citoyens buvaient environ 32 litres de bière tous types confondus : sans alccol, aromatisée, couleur de robe (brune, blonde, ambrée, rousse…), méthode de brassage (IPA, Stout, ALE…). Des résultats d'études de marché sur les boissons alcoolisées ont d'ailleurs démontré qu'en dehors du vin, la bière est l'une des boissons alcoolisées préférées des Français.

En ce qui concerne la bière artisanale, les chiffres sont assez parlants. Pourquoi ? Tout simplement car la fabrication de cette bière ne se résume pas au processus de préparation. Les brasseurs des différentes brasseries artisanales fonctionnent sur des valeurs humaines fortes qui les lient et qu'ils représentent. Ce sont ces valeurs qui promeuvent la production locale qui poussent les Français à la consommer : qualité, naturalité, inventivité, transparence. Les chiffres sont ainsi au plus hauts et sans cesse croissants depuis 2019. La propension à la consommation d'alcool, et plus précisément de la bière artisanale en France est telle, qu'elle crée une augmentation de l'offre.

En 2021, la France se place au 3e rang des pays européens possédant le plus grand nombre de micro-brasseries artisanales : on comptait 2300 brasseries en 2020. Près de 70% des bières consommées sur le territoire y sont produites. Il se positionne comme le 8e producteur européen de bières avec plus de 10 000 bières représentées. Le chiffre d'affaires est estimé à près de 4 milliards d'euros par an. On compte aujourd'hui plus de 1600 producteurs de bières artisanales, ce qui génère des emplois directs et indirects. Cet essor du marché des bières artisanales n'est pas uniquement dû à l'amour des Français pour le local.

Les nouveaux moyens d'accessibilité à la bière artisanale, dont la vente en ligne, y sont également pour quelque chose. Désormais, il existe en effet la vente de bières en ligne. Dorénavant, n'importe qui dans le monde peut s'acheter une bière artisanale, en provenance de la France. À cet effet, des restrictions sont en vigueur, pour éviter la vente d'alcool à des mineurs. Comptoir gastronomique est un site de vente de bière artisanale en ligne qui propose de nombreuses bières : bière blonde houblonnée IPA, bière Summer Ale, bière Amber Ale, la Bière Kolsch, bière blonde-Ö de Zebra…

Comment est faite la bière artisanale ?

La bière artisanale n'est pas uniquement une bière brassée de manière traditionnelle et suivant une recette ancestrale. Le brassage artisanal de la bière ne se fait pas juste pour le plaisir. Il s'agit d'un travail sérieux dont la finalité est destinée à la consommation. Il se doit donc d'être effectué avec le plus grand soin pour obtenir les meilleures bières. De même, la certification « bière artisanale » sur les bouteilles de bière n'est pas une simple étiquette collée sur des bières brassées ailleurs.

Fabriquer une bière artisanale implique tout un processus, qui peut différer d'un brasseur à un autre, en fonction des recettes traditionnelles qu'il utilise. Cependant, il existe un procédé plus ou moins standard dont les premières étapes sont la préparation des ingrédients, celle du matériel puis le choix de la recette. Les éléments phares de cette préparation sont l'eau, du bon malt de blé ou d'orge, du houblon, de la levure et du sucre. Ces étapes passées, les artisans procèdent au concassage du malt qu'ils ajoutent à de l'eau chaude suivant des paliers de température. Ceci permet d'extraire les sucres naturels responsables des bulles et de l'alcool.

Une fois le malt cuit, on l'extrait et le rince avec de l'eau à même température que pendant la chauffe pour obtenir du jus de malt. Pendant que ce jus bout, on ajoute du houblon amérisant, puis du houblon aromatique. Le houblon est lui aussi retiré par la suite et le nouveau jus obtenu mis à refroidir. Entre 20 et 25 °C, les levures sont ajoutées. La dernière étape avant la mise en bouteille est la fermentation primaire puis secondaire qui dure chacune quelques jours et semaines. Quoi qu'il en soit, vous devez la consommer avec modération, car l'alcool est dangereux pour la santé. La bière est également déconseillée aux femmes enceintes.

Comment boire une bière artisanale ?

Si pour certains, boire une bière est une action aussi banale que celle consistant à boire de l'eau, pour d'autres cependant (la grande majorité d'ailleurs), boire une bouteille de bière représente tout un art : l'art de la dégustation. Cet art consiste à boire avec attention la bière pour parvenir à déceler les arômes, et les saveurs qu'elle contient. Vous devez en effet mettre vos cinq sens en alerte pour apprécier :

  • la couleur, la mousse, les bulles et la transparence,
  • le bruit à l'ouverture et le pétillement des bulles,
  • la saveur et les arômes.

Les amateurs de bière artisanale l'affirment et nous vous l'assurons : ce n'est qu'après une telle dégustation que vous pourrez véritablement apprécier votre breuvage à sa juste valeur. Cette boisson ne se boit ni trop glacée ni trop chaude au risque de perdre ses saveurs. Nous vous conseillons de déguster vos bières artisanales à une température de 8 °C et jamais en dessous de 5 °C.